Les sensibilisations médicales et pharmaceutiques font en sorte que ceux qui cherchent à avoir comment soigner les hemorroides se tournent automatiquement vers les médicaments et les crèmes. Sachez pourtant que ces produits ne sont proposés que pour soulager les épisodes de douleurs et de crises, et non pour se débarrasser définitivement de la pathologie. Cela amène énormément de personnes à souffrir de complications au fil du temps. En effet, près de la moitié des hommes et des femmes de 50 ans et plus souffrent de cette pathologie. De plus, les interventions chirurgicales qui sont proposées comme traitement hemorroides comportent également des risques et certaines ne peuvent vous garantir contre les rechutes. Ainsi, dans le cas d’une opération qui engendre des complications, une autre intervention sur la table du chirurgien est souvent nécessaire. De plus des traitements locaux sont également requis jusqu’à la complète cicatrisation. Pour ne pas vous laisser entrainer dans ce cercle vicieux centré autour du profit des grandes firmes pharmaceutiques, sachez qu’il existe des traitements hemorroides à base de produits naturels et de méthodes saines, très simples à appliquer.

Comment soigner les hemorroides en ciblant son régime alimentaire ?

Mettre en place une bonne alimentation constitue un traitement hemorroides essentiel pour se soigner, mais également pour éviter les rechutes. Sachez en effet que l’une des causes principales des crises hémorroïdaires est la constipation chronique due à un mauvais transit intestinal.

Une alimentation favorable au transit intestinal comme traitement hemorroides

L’un des points essentiels à ne pas négliger dans un traitement hemorroides est le fait que cette pathologie est généralement causée par une constipation ou une diarrhée chronique. En effet, ces cas engendrent des pressions constantes au niveau de l’abdomen et des veines de la paroi recto-anale et ces dernières peuvent alors être sujettes à une dilatation anormale, à l’origine des symptômes hémorroïdaires. Sachez que le mauvais transit intestinal touche actuellement de nombreuses personnes, à cause d’une tendance générale vers une alimentation déséquilibrée. Entre autre, le manque de fibres dans nos menus est l’un des premiers facteurs qui rendent difficile le passage des selles. En effet, les fibres végétales sont essentielles à un bon transit intestinal. Pour en introduire dans son alimentation, le choix est vaste, puisque de nombreuses variétés de céréales, de légumineuses, de légumes et de fruits sont particulièrement riches en fibres. Entre autre, le son de blé et les flocons d’avoine sont des céréales idéales en petit déjeuner, pour se donner du tonus, mais également pour bénéficier d’un bon apport en fibres dès le matin. Le pain complet et le riz blanc sont également conseillés pour leur teneur en fibre. Pour étoffer votre menu en fibres végétales, vous pouvez également opter pour le haricot blanc, les pois, la lentille, l’artichaut, la carotte, la pomme de terre, les choux, le maïs, le soja et bien d’autres. Parmi les fruits à forte teneur en fibres, l’amande, la groseille, le pruneau, les noix, la banane et la poire ne sont que des exemples.

Traitement hemorroides et hydratation

Parmi les facteurs d’un mauvais transit intestinal, le manque d’eau doit également être pris en compte dans un traitement hemorroides à base de méthodes naturelles. En effet, dans le cas où l’on ne boit pas suffisamment d’eau, les selles ont tendance à s’assécher et à durcir, d’où la constipation. A savoir que la constipation engendre fréquemment une accumulation et une coagulation du sang dans les veines de l’anus. Sachez qu’une personne adulte doit boire entre 1,5 litres et 2 litres d’eau par jour. Dans le cas d’une femme enceinte ou qui allaite, une plus grande quantité d’eau est nécessaire. Sachez que le manque d’eau peut également assécher les muqueuses de la paroi recto-anale et nuire à la circulation sanguine dans ces régions, d’où l’apparition des hemorroides internes.

Comment soigner les hemorroides en soignant son mode de vie ?

Il existe des personnes qui ne savent pas comment soigner les hemorroides à cause de leurs prédispositions génétiques. Sachez cependant que ce sont surtout les facteurs externes qui favorisent l’apparition de cette pathologie, laquelle peut ainsi être facilement évitée en adoptant un mode de vie plus sain.

Traitement hemorroides, hygiène et rythme de vie

L’on peut facilement bénéficier d’un traitement hemorroides à long terme en adoptant une meilleure hygiène de vie. Cela repose notamment sur une bonne alimentation, la pratique d’une activité sportive et un bon sommeil. Pour bien s’alimenter, il est entre autre essentiel de connaitre les aliments à éviter, qui favorisent l’apparition des hemorroides internes et externes. Ainsi, les épices, les piments, la caféine, le thé et l’alcool sont des facteurs reconnus de cette pathologie. Le tabac et la cigarette sont également à éviter, surtout si des signes d’hémorroïdes sont déjà constatés. En effet, ces consommations peuvent multiplier la fréquence des crises hémorroïdaires. Une bonne hygiène de vie est ainsi basée sur une alimentation saine et équilibrée, et surtout riche en fibres végétales et en eau pour faciliter le transit intestinal. Cela permet également d’éviter l’obésité et le surpoids qui engendrent des pressions abdominales supplémentaires. Il ne faut pas non plus négliger la nécessité de profiter d’un bon sommeil pour éliminer le stress et la fatigue. En effet, ces derniers nuisent à la circulation sanguine, mais également à la bonne santé générale.

Les activités physiques pour soutenir un traitement hemorroides

La pratique d’une activité sportive est reconnue pour permettre de booster l’efficacité d’un traitement hemorroides. En effet, le sport améliore la circulation sanguine et le rythme cardiaque. Néanmoins, il est essentiel de bien choisir l’activité sportive à pratiquer et d’éviter ceux qui nécessitent de faire des efforts intenses et répétitifs, pouvant être à l’origine des hemorroides externes et internes. Dans le même cas, certaines activités professionnelles, comme le déménagement, prédisposent également à cette pathologie, d’où la nécessité de doser les efforts. Parmi les sports conseillés, la natation, la marche à pied, le fitness et d’autres sports sans excès sont conseillés. De plus, la pratique sportive permet également de perdre du poids dans le même temps, et ainsi de réduire la pression abdominale. Par ailleurs, le cyclisme et l’équitation doivent être modérés, car leur position assise engendre une pression abdominale continue et constante, pouvant entraîner l’apparition des crises hémorroïdaires.

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.